0
14:00 15:45
Carrefours d’échanges

Carrefour 1
Comment construire la réponse entre les impératifs managériaux et la demande personnalisée ?
Anne BAUNEZ, animatrice, formatrice, directrice d’EHPAD, Gironde
Sébastien GRARE, animateur, délégué général du GAG, Oise

• Le poids des orientations institutionnelles
• Les modalités de recueil des attentes des personnes âgées
• L’adaptation de la réponse aux réalités de la demande : choix des orientations d’équipe
• Les critères d’une évaluation de la réponse

Carrefour 2
En quoi une méthode coopérative reste‑t-elle une pertinence des pratiques d’accompagnement de la vie sociale ?
Franck BRONNAZ, animateur résidences autonomies, CCAS ville d’Evreux, Eure
Cédric PARIS, animateur‑coordonnateur pour les Hôpitaux de la Vésubie, Alpes‑Maritimes, vice‑président de l’APACA

• Les enjeux et pertinence d’une méthode coopérative
• Utopie et réalisme d’une entente entre les partenaires
• Les finalités d’une méthode coopérative
• Les formes d’un partenariat

Carrefour 3
Quelles sont les difficultés majeures rencontrées dans les coopérations alors que la demande est clairement exprimée par les personnes âgées ?
Denis COCHENEC, animateur, Président réseau·a·nima, Puy‑de‑Dôme
David VALENTIN, cadre socio-éducatif, directeur de structures médico‑sociales, Le Chambon Fougerolles, Loire

• Différencier la réponse institutionnelle des demandes de la personne âgée
• Définir des possibles pour une animation en phase avec les attentes de la personne et le potentiel institutionnel : la charpente des coopérations
• Les modalités d’évaluation du travail de l’animateur et des autres acteurs : les facteurs facilitants et freins de l’animation

Carrefour 4
Territoires, établissements et structures du domicile peuvent‑ils s’articuler autour de principes managériaux pour rendre cohérent le continuum de vie de la personne ?
Anne LONJARET, animatrice à domicile, Côte‑d’Or
Isabelle BRULOIS, responsable animation, EHPAD Saint Aile, Seine et Marne

• Comprendre les différentes demandes dans la pluralité des systèmes d’accueil,
d’accompagnement et de prise en charge des personnes âgées
• La coordination entre les différents systèmes d’accueil est‑elle possible ?
• L’animation peut‑elle devenir un axe principal dans la définition du continuum de vie entre les différents lieux d’accueil et de prise en charge ?
• La coordination nécessite‑t-elle une approche managériale spécifique ?

Carrefour 5
Comment faciliter l’expression des différents acteurs qui entourent la vie de la personne âgée afin de produire une réponse cohérente ?
Katia DESSOLLE, responsable du service animation EHPAD, CCAS ville d’Evreux
Patrice SYLVESTRE, animateur, cadre socio-éducatif, CH de Cannes, Alpes‑Maritimes

• Le principe d’écoute au regard des intérêts de chaque acteur (hors la personne âgée) :
direction, animateurs, soignants, familles, bénévoles
• Les modalités de retour de l’information aux animateurs et directions.
• Les critères de la synthèse de la réponse : construction de l’offre d’animation sociale
• Les modalités d’un dialogue entre les différents acteurs (hors la personne âgée)