bandeaureport

Report du Congrès National de l’Animation et de l’Accompagnement en Gérontologie (CNAAG 2020) aux 22 et 23 novembre 2021

Chers congressistes, Chers partenaires,

Nous vous faisons part au nom du GAG de notre décision de report du congrès 2020 aux lundi 22 et mardi 23 novembre 2021 à Grenoble.

Cette décision est prise en accord avec les valeurs de l’association, au regard de la situation sanitaire actuelle en France. Nous ne souhaitons pas faire prendre de risques aux professionnels qui viendraient au congrès, d’autant plus que nous travaillons tous avec des publics fragiles.

Pour ce report en novembre 2021 à Grenoble nous espérons que la situation aura évolué favorablement et que le CNAAG 2021 pourra se dérouler sans contrainte sanitaire. Ce moment d’échange est un temps fort pour les animateurs et nous avons conscience du manque que cela va représenter.

Vous étiez 230 à avoir maintenu votre inscription au CNAAG, nous vous remercions de votre confiance.

Le contexte nous impose à tous cette décision. Les solutions de remplacements ne nous semblaient pas correspondre aux attentes des participants mais nous pouvons poursuivre nos échanges sur nos différents espaces en particulier avec la plateforme GAGpro et également sur nos réseaux sociaux : Facebook, LinkedIn et Youtube.

L’inscription que vous avez faite vous laisse deux options, soit opérer un report sur novembre 2021, (merci à tous ceux qui le feront, cela facilitera nos projections) soit solliciter un remboursement auprès de notre partenaire COMM Santé.

Nous vous remercions encore une fois pour l’intérêt que vous portez au CNAAG et aux travaux du GAG qui continuent.
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des modalités du report du congrès 2021.

A très bientôt.

Le comité scientifique et d’organisation, le bureau du GAG

Édito

L’animation : interroger le présent, construire l’avenir !

Depuis sa création, le Congrès National de l’Accompagnement et de l’Animation en Gérontologie (CNAAG) met en évidence l’évolution rapide de l’environnement professionnel et social des animateurs et les conditions d’exercice du métier.

La crise du printemps 2020 (crise sanitaire, mais aussi mise en évidence de l’isolement) accélère toutes ces évolutions et les conditions de l’accompagnement dans la vie sociale. Les animateurs eux‑mêmes ont transformé leur métier, en adaptant et modifiant leurs pratiques ainsi que leurs relations avec les autres professions et autres acteurs. Incontestablement, tout ce qui se passe transforme en profondeur l’animation de la vie sociale des anciens et nos rôles.

Le thème de ce 15° CNAAG(déterminé en janvier) conserve plus que jamais son actualité :
• Quels sont les enjeux de l’animation de la vie sociale avec les anciens ?
• Quels nouveaux facteurs mettre en jeu pour dynamiser les interactions entre les anciens, les familles,
les proches et tous les acteurs (thème des Anim’Awards) ?
• Quels ajustements du métier et de la formation des futurs animateurs ?

Ce 15° CNAAG interrogera ces évolutions :

Quels fondamentaux de l’animation peuvent étayer la vie sociale de demain ?
• Comment analyser les nouvelles pratiques des animateurs et des autres acteurs ? A quels souhaits des anciens répondent‑elles ?
• Quels systèmes d’accompagnement et d’aide aux anciens** pour demain ? Avec quels rôles pour l’animateur ?
• Quelle identité professionnelle de l’animateur au sein d’une équipe pluridisciplinaire pour de véritables coopérations ?
Des éclairages seront croisés avec des collègues suisses (associés à la construction de ce CNAAG), des acteurs de terrain, des scientifiques des sciences sociales et psychologiques, d’autres professionnels, pour mesurer l’importance des évolutions et leurs significations, et dessiner des perspectives pour demain.

Comme dans tous nos congrès, les carrefours d’échanges seront un moment privilégié et dynamique pour formaliser les attentes de tous, analyser les expériences, préparer l’avenir, sur 5 axes :

Evolution des fondamentaux qui ont changé la nature de l’intervention des animateurs sur tous les terrains où ils exercent,
• Les enjeux du métier dans la mise en application de la vie sociale des personnes âgées,
Comment développer l’animation sociale sur un territoire ? Quelles structures d’aide sont à construire ? Quelle place pour la vie sociale ?
L’adaptation du métier aux nouvelles situations (missions, formations, professionnalisation) ?
• Comment les animateurs et les acteurs de l’animation peuvent‑ils construire un axe d’animation avec les personnes âgées, les familles, les proches et les bénévoles ?

Le Conseil Scientifique et le Comité d’Organisation